vendredi 17 mars 2017

#Chronique 8: "La douleur du silence" - Marie-Béatrice Ledent (auto-edition)

Bonjour à tous, je vous retrouve aujourd'hui avec la chronique d'un gros coup de cœur.
Je remercie l'auteure, Marie-Béatrice Ledent, de m'avoir envoyé son roman et d'avoir été aussi patiente avec moi.


Titre: La douleur du silence.
* Auteur: Marie-Beatrice Ledent
Date de parution: Septembre 2016
Édition: Auto-Édition 
*Résumé: (243 pages) 

A 13 ans, Martine Croin n'est qu'une jeune fille comme les autres. Contrainte de quitter sa ville et son passé pour le bien de la famille, elle s'apprête à découvrir sa nouvelle école. Devant le changement, elle se sent désarmée et s'enferme dans le silence. Mais ses nouveaux camarades de classe la considèrent comme une proie facile. Pour exorciser sa souffrance, Martine va se trouver un dangereux échappatoire...

Je ne vais pas vous mentir, mais écrire cette chronique est extrêmement compliqué. Je n'arrive pas à trouver les mots juste.

C'est l'histoire de Martine, jeune adolescente de 13 ans, dont la grande sœur est décédée. Ses parents décident de partir de Nancy pour déménager à Rouen, pour tenter de reconstruire leur vie. Son père passe le plus clair de son temps au travail, sa mère est dépressive et prends beaucoup de médicaments. Et Martine ? Martine est harcelée au collège. Ce nouveau collège.. Elle n'arrive pas à y trouver sa place. Depuis le premier jour, dans le bus pour aller au collège, les moqueries, les méchancetés verbales et physiques font de la vie de Martine un enfer. La solution de Martine pour se sentir mieux ? Le silence et la mutilation. Cette dépression la mène dans un silence destructeur. La vie de Martine est en danger. Le harcèlement scolaire empire de jour en jour... jusqu'à un événement qui pourrait tout changer ... en bien .. ou en mal.

Ce fut une lecture très compliqué et bouleversante. Je ne pouvais plus arrêter de le lire et savoir ce qui allait arriver à Martine: si elle allait s'en sortir ou si au contraire cette maladie lui prendrait la vie. 
Je remercie Marie-Béatrice Ledent d'avoir écrit un roman sur ce sujet. Sa plume est absolument magnifique. Lors de ma lecture, j'avais l'impression d'être dans le livre. D'être Martine.. malheureusement ça n'était pas compliqué. Mais la plume de l'auteure vous emporte dans le roman. Lorsque le médecin ou la psychologue parle à Martine, on sent le professionnalisme. L'auteure n'a pas fait les choses à moitié. Tout est réaliste. Tout est vrai. Chaque mots. Chaque ressentis.
Lorsque Martine se fait du mal et dit que ce geste lui fait du bien et sourire, c'est malheureusement vrai. On ressent la souffrance du personnage principal. Mais aussi comme c'est dur pour sa famille lorsqu'il l'apprenne.
J'aurai extrêmement de choses à dire sur ce roman. Malheureusement ça m'est très compliqué de mettre, comme je l'ai déjà dis, les mots juste pour décrire ma lecture.
L'épilogue m'a laissée sans voix. Ce roman mérite d'être plus connu. Ce roman devrait être mis à disposition dans tous les établissements scolaires et lu par tout le monde. Pour permettre la sensibilisation. Le harcèlement scolaire est beaucoup trop d'actualité. Beaucoup trop de personnes en souffre, beaucoup trop de personnes restent dans leur silence. Et le silence est la clé de la destruction et de la perte. 

Malgré tout, Martine est un personnage extrêmement fort, une battante.

J'espère que si vous lisez cette chronique, vous irez de ce pas lire ce roman.. ce roman bouleversant mais malheureusement réaliste.

Je vous retrouve très bientôt avec mon bilan lecture de février. 
Bonne lecture à vous, 
Mahogany x

1 commentaire:

  1. Bonjour j'apprécie beaucoup votre blog. Je vous ai apporté un vote. N'hésitez pas à venir visiter mon blog "Voyage onirique" en lien ici : http://lanuitdesblogs.fr/blog/voyage-onirique.html. Bonne chance. au plaisir

    RépondreSupprimer

Envie de réagir à cet article ?